• Jack Dempsey

    Nom scientifique : Rocio octofasciata

    Nom vernaculaire : Jack Dempsey

    Famille : Cichlidés

    Longévité : 5 à 10 ans

    Taille : - Mâle : 15 cm à 25 cm

                 - Femelle : 15 cm à 25 cm

    Origine : Mexique

    Comportement : C'est une espèce doté d'une nature assez agressive envers les autres poissons et parfois même de ses propres congénères, ainsi que d'un tempérament vif. Ce dernier ne tolère aucune intrusion dans son territoire sous peine qu'il peut provoquer de violents combats pour montrer sa dominance (bien que toutefois, il peut se montrer plus tolérant avec des espèces plus calmes et moins territoriaux). C'est pendant la période de reproduction que son agressivité se manifeste le plus ; ce dernier pouvant aller jusqu'à blesser gravement des poissons qui pourraient constituer une menace pour la couvée.

    C'est un poisson qui semble adorer creuser dans les substrats sableux ; une couche de sable peut donc être aménagée dans le bassin. Des cachettes en racines d'arbres et en bois flotté est au minimum requis.

    Alimentation : Omnivore avec une prédominance insectivore. Il consomme des insectes aquatiques et leurs larves, des crevettes et occasionnellement des petits poissons (ce dernier pouvant en consommer dès qu'il atteint une taille d'au minimum 6 centimètres). Des plantes fragiles ou du feuillage tendre peut être consommés.

    Maintenu en captivité, on peut le nourrir avec du poisson blanc, du krill marin, des crevettes et de la moule ébouillanté.

    Reproduction : Lors du frai, la femelle pond ses œufs (nombre compris entre 250 et 800) dans une petite fosse creusée dans le sable. Les parents peuvent manifester des soins parentaux si ces derniers ne sont pas trop perturbés pendant l'incubation de la couvée ; ils sont notamment connus pour prodiguer de l'aide aux alevins à peine nés en leur apportant de la nourriture ayant été prémâchée à l'avance par l'un des deux parents.

    Si la couvée semble être dans un environnement jugé trop inhospitalier ou que le couple subit trop de stress, les œufs et / ou les alevins peuvent être volontairement dévorés par leurs propres parents.

    Zone de vie : Tout l'aquarium

    Température de l'eau : 22°C à 28°C

    Dureté de l'eau : 10 °d GH à 20 °d GH

    pH : 7 - 8

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Cichlidé Diamand noir

    Nom scientifique : Paratilapia polleni

    Nom vernaculaire : Cichlidé Diamand noir (ou nommé Polleni Cichlid dans les régions anglophones)

    Famille : Cichlidés

    Longévité : Environ une dizaine d'années

    Taille : - Mâle : 20 cm à 30 cm

                 - Femelle : 20 cm à 30 cm

    Origine : Madagascar

    Comportement : C'est une espèce relativement pacifique bien qu'il montre une bonne robustesse pour rivaliser avec d'autres poissons ayant fort caractère. Il montre une réelle agressivité pendant la période de reproduction même si les intrus n'entrant pas dans le territoire du poisson soient encore tolérés.

    C'est un poisson agressif envers ses propres congénères à l'exception d'une maintenance en couple ou d'un poisson solitaire. La cohabitation est délicate et se limitera souvent à d'autres Cichlidés africains (les espèces de petite taille seront vues comme des proies).

    L'aquarium doit avoir un volume vaste du fait qu'il demande un volume d'eau important pour sa maintenance et pour son territoire. Des cachettes en bon nombre constituées de racines d'arbres et de bois flotté sont au minimum requis tandis qu'un substrat sableux convienne.

    Alimentation : Omnivore avec prédominance piscivore. L'espèce chasse des petits poissons à l'affût, camouflé dans son environnement, et les avale par aspiration rapide grâce à un mouvement rapide de la bouche.

    En captivité, on peut le nourrir avec des petits poissons, vivants ou congelés, de la crevette, du krill marin ou de la moule ébouillantée. La viande de boucherie et les abats doivent être évités à tout prix pour éviter les problèmes intestinaux et les maladies parasitaires.

    Reproduction : Lors du frai, le couple formé aura tendance à occuper tout le volume d'eau de l'aquarium (dans ces cas-là, on conseille de retirer les autres occupants du bassin ; ces derniers ne seront souvent pas tolérés par le couple).

    La parade nuptiale consiste au mâle à intensifier les couleurs foncées de sa robe pour séduire la partenaire. Le couple, une fois formé, commenceront à creuser une grande fosse dans le sable où ils pourront ensuite se reproduire. Toute intrusion durant le frai peut s'ensuivre par de violentes agressions à ne pas prendre à la légère.

    La femelle pondra ses œufs directement dans la fosse (plus rarement sur une souche ou un morceau de bois ; un trou dans le sable reste une prédilection) ; ce nombre peut atteindre le millier. Les œufs se fixent entre eux grâce à des filaments de nature collantes de sorte ce que des chaînes ou des petits colliers d’œufs se forment. Ls œufs sont gardés et surveillés par la femelle tandis que le mâle guette en dehors du territoire pour chasser tout intrus ; durant l'incubation des œufs, la femelle ne tolère pas le mâle sur le territoire de ponte. Ces œufs éclosent, en moyenne, 48 heures après la fécondation. Les alevins restent dans le nid pendant une semaine avant de pouvoir nager librement et de pouvoir consommer du plancton animal. Durant leur développement, les alevins restent ensemble jusqu'à ce que des comportements territoriaux ne surgissent à un certain âge (ce comportement surgit souvent de façon imprévisible ; pouvant se manifester vers l'âge de 6 ou 10 mois.

    Remarque : Le mâle peut éventuellement devenir légèrement agressif envers sa propre femelle souvent en l'absence d'intrus ou lorsque les poissons manquent de compétence en manière de parentalité. Il peut arriver que le couple peut dévorer volontairement la couvée ; la femelle doit être surveillée dans l'un des cas.

    Zone de vie : Tout l'aquarium

    Température de l'eau : 15°C à 35°C

    Dureté de l'eau : 8 °d GH à 25 °d GH

    pH : 7 - 8

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Nom scientifique : Nimbochromis livingstonii

    Nom vernaculaire : Cichlidé de Livingston

    Famille : Cichlidés

    Longévité : Plus d'une dizaine d'années.

    Taille : - Mâle : 20 cm à 25 cm

                 - Femelle : 15 cm à 20 cm

    Origine : Lac Malawi

    Comportement : C'est une espèce souvent paisible et se montrant tolérant avec des espèces ayant une taille suffisamment volumineuse pour ne pas être considérées comme des proies. Des colocataires comme d'autres Cichlidés africains peuvent convenir tant qu'ils aient une taille assez grande.

    L'espèce est strictement solitaire dans son milieu naturel et il se doit de reproduire ce mode de vie en aquarium bien qu'en captivité, un mode de vie comprenant un mâle unique avec plusieurs femelles peut être envisageable même si cela ne garanti pas le succès.

    Un environnement de roches calcaires et de sable blanc, dépourvu de végétation (bien que des vallisnéries peuvent être envisagée même si cela reste difficile à garder en bassin), est requis pour sa maintenance. Les roches peuvent être installées de sorte à créer des cavernes, des petites grottes et des crevasses où les poissons peuvent s'y cacher et se reposer.

    Alimentation : Piscivore strict. L'espèce est notamment connu pour sa technique de chasse unique. Ce dernier a recours à la thanatose (simulation de mort) pour capturer des petits poissons. Lors de la chasse, le poisson modifie légèrement les couleurs de sa robe avant de s'allonger délicatement sur le substrat, couché sur le flanc avec pour simple mouvement une respiration ralentie des branchies. Cette technique d'embuscade a pour but d'attirer des charognards ou des petits poissons imprudents. Lorsqu'un poisson est suffisamment proche du prédateur, celui-ci se relève d'une fraction de seconde et avale la proie entière.

    Cichlidé de LivingstonCichlidé de Livingston

    Deux spécimens Nimbochromis livingstonii (l'un dans son milieu naturel et l'autre en captivité) fessant le mort dans le but de piéger une proie potentielle.

    Dans son milieu naturel, ce dernier chasse exclusivement de jeunes cichlidés ou de petits poissons qu'il attrape par embuscade. En captivité, ses proies pourront être plus variées même si les poissons dominent son alimentation. On pourra le nourrir avec des poissons vivants tels que des guppies ou des poissons rouges, des crevettes et des mollusques, ces derniers de préférence nettoyés et ébouillantées pour éviter les parasites. Il peut accepter la nourriture morte bien qu'une nourriture vivante est préférée ; d'ailleurs, une nourriture vivante stimulera davantage son comportement de chasse où il a recours à la simulation de mort pour chasser.

    Reproduction : Peu d'informations sont connues de la reproduction de l'espèce. On sait néanmoins qu'il s'agit d'un incubateur buccal avec plusieurs femelles s'occupant de la couvée d'un seul et unique mâle.

    Zone de vie : Tout l'aquarium

    Température de l'eau : 24°C à 28°C

    Dureté de l'eau : +- 15 °d GH

    pH : 8 - 8,5

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Venustus

    Nom scientifique : Nimbochromis venustus

    Nom vernaculaire : Venustus

    Famille : Cichlidés

    Longévité : Plus d'une dizaine d'années

    Taille : - Mâle : 20 cm à 25 cm

                 - Femelle : 15 cm à 20 cm

    Origine : Lac Malawi

    Comportement : C'est une espèce territoriale montrant une forte agressivité envers toute intrusion sur son territoire, surtout s'il s'agit d'autres espèces agressifs ou territoriaux. En cas de conflit, il peut déclencher de violents combats pour laisser des séquelles à la population du bassin. Il peut tolérer une meilleure cohabitation avec des espèces calmes ou n'étant pas agressives même si cela n'est pas toujours garanti ; ce poisson montrant une forte dominance.

    C'est pendant la période de reproduction qu'il montre sa plus grande agressivité pour protéger sa progéniture ; dans ces cas là, il peut aller jusqu'à tuer les autres poissons pour protéger son nid.

    Il doit instinctivement être maintenu en groupe comprenant au minimum 3 individus. Le mâle étant polygame, il demandera d'avoir un harem (on pourra introduire l'équivalent d'un mâle pour 3 femelles).

    Son environnement doit être reconstitué le plus fidèlement possible. On pourra installer dans l'aquarium une couche de sable blanc avec quelques roches calcaires. La végétation doit être absente. Un minimum de 750 litres est recommandée par les professionnels pour la maintenance de 4 individus.

    Alimentation : Piscivore strict. Dans son milieu naturel, il chasse de petits cichlidés juvéniles et autres poissons de petite taille.

    En captivité, la liste de ses proies pourra être élargie ; petits poissons, crevettes, moules ébouillantées, krill, ... On peut éventuellement les nourrir avec de la nourriture lyophilisée ou en paillettes même si la majorité des poissons refuseront ce type de nourriture.

    Attention : Ce poisson peut se montre pollueur. Il convient donc de ne pas trop le nourrir ni de surdoser la quantité de ses repas (pour un poisson adulte, un repas par jour peut suffire). Il faut également éviter toute viande de boucherie, abats et larves d'insectes (vers de vases rouges) qui peuvent provoquer des embarras intestinaux pouvant être mortels.

    Zone de vie : Tout l'aquarium

    Température de l'eau : 23°C à 28°C

    Dureté de l'eau : 8 °d GH à 18 °d GH

    pH : 7,5 - 8,5

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires