• Fougère aquatique de Caroline

    Nom latin : Azolla caroliniana

    Nom vernaculaire : Fougère aquatique de Caroline (ou parfois appelé Mousse des fées).

    Origine : Amérique du Nord (États-Unis) ; Amérique du Sud et Amérique Centrale (Mexique et Antilles). Elle s'est naturalisée en Europe et en Asie, où elle est considérée comme espèce invasif, au point qu'elle porte le surnom de la << Peste de l'eau >>.

    Taille : 5 mm à 2,5 cm

    Croissance du végétal : Rapide. Sa croissance sera encore plus accélérer si l'intensité lumineuse est importante.

    Eclairage : Intense

    Substrat : Ne demande aucun substrat en raison de sa flottaison. Elle demandera cependant une eau riche en substances minérales et nutritives.

    Emplacement dans l'aquarium : Surface de l'eau

    Elle peut former des tapis végétales pouvant offrir des refuges pour des poissons de surface et des alevins. Certains poissons consomment cette plante et contribuent à une régulation naturelle.

    Reproduction du végétal : Reproduction asexuée par division des feuilles.

    Rarement, la plante fleurit et produit une petite fleur allant du violet au rosé.

    Température de l'eau : 18°C à 26°C

    Dureté de l'eau : 5 °d GH à 15 °d GH

    pH : 6,5 - 7,5

    Partager via Gmail Pin It

  • Nom scientifique : Sciaenochromis fryeri

    Nom vernaculaire : Cichlidé bleu azur (ou parfois appelé Électrique bleu ou Haplochromis bleu)

    Famille : Cichlidés

    Longévité : 

    Taille : - Mâle : 15 cm

                - Femelle : 10 à 15 cm

    Origine : Lac Malawi

    Comportement : C'est un poisson peu territorial, rarement agressif et tolérant la présence d'autres espèces de cichlidés sur son territoire.

    Bien que carnassier, il peut s'en prendre aux plantes ayant des feuilles ou des pousses très tendres, et de les arracher ou les déterrer, surtout au moment de la reproduction où il a besoin de creuser un cratère. Mieux planter des espèces à feuillage coriace et au centre des bancs de sable.

    L'espèce vit en couple ou en harem pour un mâle / deux femelles. Un volume très important (minimum 500 litres) et un nombre important de cachettes rocheuses est indispensable pour la maintenance d'un couple. Pour la maintenance de plusieurs mâles ou d'un petit groupe (4 mâles / 6 femelles), le volume devra être plus important (environ 800 à 1200 litres).

    Les mâles s'affrontent régulièrement entre eux pour la dominance (d'où l'importance d'un volume important requis).

    L'espèce demande des amas rocheux calcaires, de grande taille et bien espacés entre eux, disposés de sorte à former des galeries, des cavernes et des creux (cela permet aux poissons de se reposer et de se développer sans problème de conflit).

    Remarque : Un système de pompe puissant peut-être installé. Un léger brassage de l'eau ne semble pas le gêner, au contraire.

    Alimentation : Carnivore. Se nourrit de crustacés, de petits poissons et d'alevins.

    En captivité, il accepte les crevettes, les moules ébouillantés et les poissons congelés destinés à l'alimentation aquariophile. On peut éventuellement lui apporter de l'épinard mais sans excès (une fois toutes les deux semaines).

    La nourriture en paillettes ou en flocons conçus pour les espèces carnassières lui conviennent.

    Reproduction : Pendant la période de frai, le mâle construit un petit cratère dans le sable près d'un rocher. Mâle et femelle changent de couleur pour la séduction et s'attirer.

    La femelle pond 20 à 70 œufs en T sur le sable, le mâle vient juste après pour féconder les œufs. Après fécondation, le femelle va garder ses œufs dans sa bouche pendant un mois. Il arrive parfois que la femelle aspire le sperme du mâle, ce qui facilite la fécondation lorsque les œufs sont dans la bouche de la femelle.

    Une fois éclos, les alevins sortent de la bouche de leur mère, mesurent moins d'un centimètre et sont encore dépendants. Les alevins se réfugient souvent à la surface de l'eau, où ils deviennent des proies de choix pour les autres espèces (en bac communautaire).

    Les alevins peuvent être nourris avec des flocons réduits en miettes et avec des nauplius d'artémias puis des crevettes grises lorsqu'ils atteignent une bonne taille. La croissance des alevins est assez lente et la coloration bleue n'apparaît souvent que 6 - 8 mois après la naissance. La couleur bleuté des mâles commencent à apparaître vers 3 - 4 mois tandis que les femelles restent grises.

    Zone de vie : Zone inférieure - Centre de l'aquarium

    Température de l'eau : 24°C à 28°C

    Dureté de l'eau : 10 °d GH à 15 °d GH

    pH : 8 - 9

    Partager via Gmail Pin It

  • Aponogéton ulve

    Nom latin : Aponogeton ulvaceus

    Nom vernaculaire : Apogonéton ulve

    Origine : Madagascar

    Taille : Entre 20 et 60 cm

    Croissance du végétal : Moyenne. La croissance est accélérée si un apport d'engrais sous forme de comprimés est effectué ainsi qu'un apport supplémentaire de CO2 (Aponogeton étant une grande consommatrice de CO2, une dose quotidienne de 20 milligrammes est conseillée).

    Eclairage :Semi-ombragée. Il peut tolérer une lumière intense mais sans excès.

    Substrat : Riche en substances minérales.

    Emplacement dans l'aquarium : Centre de l'aquarium, en raison de ses feuilles imposantes.

    Reproduction du végétal : Reproduction sexuée par floraison. L'inflorescence, d'une soixantaine de centimètres et composées de 2 épis à longue tige, émergent du centre de la plante et croît jusqu'à atteindre la surface. Les fleurs sont jaunâtres et apparaissent vers mai-juin en culture, tandis que les individus sauvages fleurissent vers octobre-novembre.

    L'atmosphère doit être humide pour permettre une bonne floraison (couvrir le bac d'une vitre ou d'un film plastique). Une fois pollinisés et fécondés (à l'aide d'une fine brosse ou de manière naturelle), les graines se forment et arrivent à maturités 2 mois après fécondation.

    Les graines peuvent être semés dans un mélange homogène de sable, de gravier fin et de compost. Les graines germent en moins d'une semaine ou deux.

    Attention : La multiplication par bouturage ou division du tubercule est strictement interdite (diversité génétique) !

    Température de l'eau : 18°C à 28°C

    Dureté de l'eau : 1 °d GH à 10 °d GH

    pH : 5,5 - 7

    Partager via Gmail Pin It

  • Nom scientifique : Tanichthys albonubes

    Nom vernaculaire : Vairon de Chine (ou parfois appelée Néon chinois ou Néon du pauvre).

    Famille : Cyprinidés

    Longévité : 2 à 3 ans

    Taille : - Mâle : 3 à 5 cm

                - Femelle : 3 à 5 cm

    Origine : Asie (Chine ; Vietnam)

    Comportement : C'est un poisson très pacifique et assez grégaire qui doit être maintenu en banc, au minimum 10 individus dans lequel s'établit une hiérarchie. Généralement, le groupe est dirigé et dominé par une femelle dominante (alpha), qui est la plus âgée et la plus grosse.

    Il apprécie la végétation luxuriante avec des espèces indigènes de son milieu (fougère de Java, Riccia, ...).

    Cette espèce cohabite avec beaucoup de prédateurs dans son milieu naturel, c'est pourquoi une végétation dense et bien planté est indispensable pour lui permettre de se cacher et se reposer en toute tranquillité. Quelques plantes flottantes permettent de faire de l'ombre et éviter la lumière directe.

    Dans la nature, il cohabite avec Puntius semifasciolatus (Barbus doré), Macropodus opercularis (Poisson-paradis) et Misgurnus anguillicaudatus (Loche baromètre).

    Alimentation : Omnivore. Peu exigeant sur la nourriture, il accepte facilement la nourriture du commerce (paillettes, granulés, ...). Cependant, une nourriture vivante ou congelée est indispensable.

    Ses proies se composent de larves aquatiques, de crustacés, de zooplancton et d'insectes. 

    Reproduction : Lors de la parade nuptiale, le mâle arbore des couleurs vives et déploie ses nageoires. La mâle va alors poursuivre une femelle choisie pendant de longues minutes, voire même plusieurs heures ! Une fois la poursuite terminée, la ponte a lieu. Le couple formée va choisir un endroit au fond de l'eau, au milieu de la végétation.

    La fécondation et la ponte est rapide et une femelle va libérer une dizaine d’œufs. Les œufs n'étant pas adhésifs, ils tombent sur le substrat de l'eau. Généralement, une fois les œufs pondus, les autres poissons et même les couples vont tenter de trouver les œufs pour les dévorer. En captivité, prévoir un substrat de billes de verre ou installer un piège à œufs pour éviter la prédation.

    Le couple va continuer à s'accoupler pendant un ou deux jours avant de se séparer.

    Zone de vie : Milieu

    Température de l'eau : 15°C à 27°C

    Dureté de l'eau : 1 °d GH à 15 °d GH

    pH : 5,5 - 7,5

    Partager via Gmail Pin It

  • Veuve noire

    Nom scientifique : Apistogramma hongsloi

    Nom vernaculaire : Veuve noire (ou Tétra noir ou Tétra veuve).

    Famille : Characidés

    Longévité : 4 à 5 ans

    Taille : - Mâle : 5 à 6 cm

                - Femelle : 5 à 7 cm

    Origine : Amérique du Sud (plus précisément au Paraguay)

    Comportement : Bien que grégaire et social, il peut se montrer territorial. La mâle, bien que plus petit que la femelle, est plus agressif.

    Ces poissons doivent vivre en bancs, d'un minimum d'une douzaine d'individus pour apaiser les tensions et les comportements territoriaux au sein du groupe. Ils sont d'excellents poissons qui acceptent facilement la cohabitation mais de préférence, éviter de cohabiter l'espèce avec d'autres espèces de poissons à longues nageoires ou nageant lentement.

    Attention : Des variétés albinos existent dans le commerce mais sont plutôt à éviter. Ces derniers sont, en général, bien moins résistants.

    Alimentation : Carnivore. Ses proies se composent principalement d'insectes et de larves aquatiques nageant en pleine eau.

    Occasionnellement, il consomme des vers, des insectes tombés à l'eau et des alevins. Bien que vivant dans la zone centrale du bac, il n'hésitera pas à remonter en surface pour aller se nourrir.

    Remarque : Bien qu'essentiellement carnassier, il peut toutefois accepter des compléments alimentaires à base de spiruline et de divers algues.

    Pour les proies animales, il préférera une nourriture vivante (plus attractive) que congelée.

    Reproduction : Lors du frai, le mâle devient particulièrement territorial et conservera toujours une parcelle de territoire contre tout intrus.

    Dans l'environnement naturel, ces poissons disposent d'un large moyen de dispersion des œufs, facilitant l'expansion et la diversité des populations. Ils ont une prédilection pour les végétaux avec le feuillage assez fin.

    En captivité, l'aquarium de reproduction devra comporter une végétation très riche (végétaux à feuillage fin). En règle générale, pour déclencher la ponte, réduire brutalement la température de l'eau de quelques degrés (maximum 2°C à 3°C). Une seule femelle peut pondre jusqu'à 2000 œufs. Lorsque la ponte est réalisé, les parents doit être retirés au préalable car les adultes exercent une prédation très sérieuse en consommant les œufs d'autres poissons mais également de leur propre espèce.

    Les œufs doivent être plongés dans l'obscurité à ce moment-là. Les œufs éclosent, généralement, une journée après la ponte (32 heures maximum). Les alevins nés peuvent être nourris directement avec du nauplius d'artémias ou de flocons finement broyés.

    Zone de vie : Milieu inférieure

    Température de l'eau : 21°C à 26°C

    Dureté de l'eau : 1 °d GH à 7 °d GH

    pH : 5,5 - 6,5

    Partager via Gmail Pin It





    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires