• Loche bleue

    Nom scientifique : Yasuhikotakia modesta (anciennement nommée Botia modesta).

    Nom vernaculaire : Loche bleue (ou moins souvent nommée Botia modeste).

    Famille : Botiidés

    Longévité : 8 à 12 ans, voire plus.

    Taille : - Mâle : 18 cm à 25 cm

                 - Femelle : 18 cm à 25 cm

    Origine : Asie du sud-est (Cambodge, Laos, Thaïlande, Vietnam)

    Comportement : De nature calme mais restant actif, c'est un poisson vivant souvent en petit groupe, d'en moyenne 6 individus.

    La cohabitation avec des espèces diurnes doit être sérieusement réfléchie du fait que l'espèce est nocturne et peut donc déranger des poissons diurnes pendant l'activité des poissons. L'espèce convient mieux en aquarium spécifique bien qu'il reste possible de le cohabiter avec d'autres espèces, à condition que les cachettes soient en grand nombre pour éviter tout dérangement pour les poissons diurnes.

    Alimentation : Omnivore, à prédominance carnivore. L'espèce chasse et consomme essentiellement des invertébrés aquatiques et divers mollusques comme les escargots aquatiques.

    Bien qu'étant majoritairement carnivore, les poissons consomment aussi de la matière végétale telle que les algues vertes et les jeunes pousses des végétaux aquatiques.

    Reproduction : La reproduction en captivité est assez rarissime. Des volumes d'eau assez phénoménales ainsi que l'apport régulier de proies vivantes est requis pour stimuler une éventuelle reproduction.

    Pour satisfaire le commerce aquariophile l'espèce est essentiellement reproduit dans des rivières aménagés, en semi-liberté, dans son aire d'origine ou des spécimens sauvages sont capturés mais ce type d'alimentation du commerce est très contrôlée.

    Zone de vie : Fond de l'aquarium

    Température de l'eau : 25°C à 30°C

    Dureté de l'eau : 3 °d GH à 15 °d GH

    pH : 6 - 7,5

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Oscar

    Nom scientifique : Astronotus ocellatus

    Nom vernaculaire : Oscar

    Famille : Cichlidés

    Longévité : 10 à 25 ans

    Taille : - Mâle : 20 cm à 45 cm

                 - Femelle : 20 cm à 45 cm

    Origine : Amazonie (Brésil, Colombie et Guyane française)

    Comportement : C'est une espèce se montrant calme et très curieux envers son propriétaire. Il est d'ailleurs l'un des poissons les plus intelligents et gardera un œil sur son propriétaire, qui peut ainsi créer une relation avec ce dernier.

    Son comportement grégaire peut permettre l'introduction d'autres espèces, à condition que les colocataires sont de bonne taille pour éviter toute prédation. Les poissons du genre Hypancistrus et Plecostomus sont de bons colocataires et ne dérangent pas les poissons. Les relations entre congénères sont variables ; certains sont pacifiques, d'autres timides ou hyperactifs. Les adultes qui sont introduits ensemble dans un même bassin deviennent territoriaux voire agressifs ; les juvéniles (d'environ 5 cm de diamètre) introduits et maintenus ensemble s'entendront beaucoup mieux à l'âge adulte. Les mâles montrent une agressivité entre eux pendant la période de reproduction. Au début de l'introduction, les poissons effectuent des parades de rivalité qui sont caractérisées par l'ouverture de la bouche, qui est vu comme un gros bâillement. Le but, au début, étant de conquérir un maximum de territoire.

    Les poissons se montrent turbulents au moment de la distribution de nourriture et pendant la chasse (ils peuvent effectuer de sérieuses pointes de vitesse pour attraper des proies rapides).

    L'espèce est capable de modifier, de manière rapide, la coloration de sa robe, qui peut ainsi manifester son humeur et son comportement de territorialité.

    C'est un poisson qui demande de l'espace pour pouvoir nager et chasser des proies en mouvements. La décoration se limitera essentiellement à des racines d'arbres et du bois immergé car souvent, les plantes ne survivent pas longtemps en présence de ces poissons ; toutefois une végétation flottante (EichhorniaPistia, ...) est acceptée et ne sera pas endommagée. Les racines d'arbres et les rochers de grande taille doivent être correctement fixés car ce poisson peut se montrer être un véritable bulldozer ; il adore recréer le décor à son goût en déplaçant les morceaux de bois et les cailloux et n'hésite pas à arracher et déraciner la végétation qui ne lui plaît pas. Il est donc inutile d'essayer de créer un bassin spacieux ou de redécorer l'aquarium, ce travail de dur labeur sera anéanti par les poissons qui recréeront tout.

    Alimentation : Carnivore. L'espèce, surtout à l'état juvénile, demande beaucoup de nourriture pour sa croissance. Dans son milieu naturel, ses proies sont constituées de poissons et d'écrevisses. Occasionnellement, des grenouilles, des mollusques et des insectes sont consommés. Des gros spécimens (pouvant dépasser les 40 centimètres de diamètre) ont déjà été vus consommés des petits rongeurs, des lézards et de jeunes serpents.

    Maintenu en captivité, la nourriture vivante reste primordiale bien que de la nourriture en granulés peut être apporté en tant que friandise. Des poissons rouges ou des gambusies vivantes, de la crevette écrasée, de la moule ébouillantée, du krill et des insectes (grillons, sauterelles même blattes) peuvent être distribués aux poissons.

    Attention : Ces poissons peuvent être de gros pollueurs, surtout en période d'alimentation. D'ailleurs, il n'est pas rare de voir les poissons recrachés des morceaux de proies (écailles, arêtes, carapaces, morceau de chair, ...) qu'ils avaient consommés avant. Ces déchets régurgités peuvent causer une sérieuse pollution de l'eau. Un système de pompe puissant ou des poissons nettoyeurs comme Plecostomus ou Hypancistrus peuvent éliminer ces restes.

    Attention : Il faut éviter de nourrir les poissons avec toute viande de mammifère ou d'oiseaux (viande rouge ou blanche, abats, cœur de bœuf ou de poulet, ...), ce type de nourriture pouvant rendre les poissons malades, sur le long terme. Toutefois, si les poissons montrent un intérêt pour ces aliments, on peut les distribuer en tant que friandise occasionnelle et non en tant qu'aliment de base.

    Reproduction : Les couples se forment par ressemblance des poissons et deviennent rudement stables, une fois formés.

    Les couples se forment souvent par libre choix des poissons, bien que l'affinité reste primordiale. Former un couple de force est souvent voué à l'échec et provoque régulièrement des bagarres, par non-satisfaction des poissons.

    La parade nuptiale est à la fois spectaculaire et bruyante (cette période de la reproduction est une étape-clé ; éviter toute perturbation ou dérangement aux poissons).

    Le couple choisit une surface rocheuse, lisse et bien plate, ayant été préalablement nettoyée à l'avance par les poissons. Une femelle en bonne santé peut pondre jusqu'à 2.500 œufs mais ce nombre se limite souvent entre 500 et 1.500 œufs.

    L'incubation peut durer 4 jours, si la température de l'eau reste constante à la bonne température. Les alevins sont choyés par leurs parents et sont rassemblés dans un nid creusé dans le sable.

    Au bout de la première semaine, les alevins prennent rapidement en taille et en volume et peuvent commencer à nager librement en pleine eau. Malgré leur liberté, les alevins sont toujours surveillés par leurs parents. Ils reviennent immédiatement au nid lorsqu'un danger se manifeste ou pour aller se reposer la nuit.

    Les juvéniles sont nourris avec de infusoires et des paramécies, avant de distribuer des daphnies et des larves de moustiques. La croissance des juvéniles est spectaculaire et rapide ; elle l'est encore plus lorsque l'eau du bassin ne contient pas de nitrates.

    Zone de vie : Tout l'aquarium

    Température de l'eau : 25°C à 28°C

    Dureté de l'eau : 5 °d GH à 8 °d GH

    pH : 6 - 7,5

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique