• Piranha à ventre rouge

    Piranha à ventre rouge

    Nom latin : Pygocentrus nattereri

    Nom vernaculaire : Piranha à ventre rouge

    Famille : Characidés

    Longévité : 20 ans

    Taille : - Mâle : 10 cm à 30 cm

                - Femelle : 10 cm à 30 cm

    Origine : Amazonie

    Comportement : C'est un poisson grégaire et qui vit en groupes (obligatoirement en captivité), il demande de grands espaces (en moyenne 100 l par individu).

    C'est un poisson nerveux et souvent peureux, c'est pour cela qu'il faut beaucoup de cachettes dans le bac et éviter de les introduire dans un aquarium ou les gens passent souvent ou se trouve à proximité d'objets électriques.

    C'est un poisson calme et inoffensif quand aucun danger n'est présent.

    Remarque : Beaucoup d'amateurs qui maintiennent des piranhas à ventre rouge sont vite déçus de constater qu'ils ne sont pas les mangeurs d'hommes et d'animaux, voraces et sans pitié, que l'on voit dans les films.

    En réalité, l'espèce est assez timide et passe essentiellement la journée cachée dans la végétation. Un aquarium rempli de cachettes ainsi qu'un niveau d'éclairage faible permettent aux poissons de se sentir mieux en sécurité. De plus, lorsque les poissons se sentent en sécurité, ils sont plus actifs.

    Alimentation : Carnivore, étant connu pour son appétit, souvent abusé par le public. Il repère ses proies grâce à son odorat très développé. Cependant, il est montré que l'espèce est opportuniste et consomme également de la matière végétale dans son environnement naturel, chose qu'il accepte rarement en captivité.

    Juvénile, il consomme essentiellement des larves d'insectes et des crustacés avant de chasser des petits poissons.

    Une fois à l'âge adulte, son régime alimentaire comporte des poissons, crevettes, insectes, amphibiens et viandes diverses.

    L'espèce peut se montrer cannibale en période de disette sévère voire nécrophage.

    Attention : Éviter la viande rouge (bœuf, porc, ...) et le poisson gras (sardine, thon, anchois, cabillaud, ...) car ces aliments sont à la fois caloriques et souvent difficile à digérer s'ils sont consommés en grande quantité.

    Les crevettes, calmars, seiches, poissons rouges et vairons (vivants ou congelées) peuvent être distribués.

    Éviter de distribuer des morceaux trop gros pour éviter les blessures et morsures sur la bouche de poissons (toujours pré-trancher les poissons, crevettes et mollusques avant de les distribuer aux poissons).

    Reproduction : La reproduction en captivité semble compliqué du fait qu'aucun dimorphisme sexuel n'est observable et que des espaces immenses soit requis.

    Pour une reproduction en captivité, un groupe d'au minimum 6 individus doit être formée, où les potentiels couples se formeront. Pendant le frai, les poissons perdent leurs couleurs et s’assombrissent. Les couples formés se séparent du groupe et construiront un nid en creusant une petite fosse dans le substrat.

    Plusieurs centaines d’œufs sont pondus lors d'une seule ponte. Les alevins sont cannibales ; les premiers nés et les plus robustes dévorent les plus petits et les plus faibles. Ce mode de régulation semble efficace pour contrôler la taille du frai et assurer que seuls les alevins les plus robustes survivent. 

    Zone de vie : Tout l'aquarium

    Température de l'eau : 24°C à 28°C

    Dureté de l'eau : 1 °d GH à 25 °d GH

    pH : 6,5 - 7,5

     

    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :