• Lépisosté tacheté

    Lépisosté tacheté

    Nom latin : Lepisosteus oculatus

    Nom vernaculaire : Lépisosté tacheté (ou communément nommé Poisson alligator par les amateurs et le public).

    Famille : Lepisosteidés

    Longévité : Peut dépasser 12 à 15 ans, voir plus.

    Taille : - Mâle : 80 cm à 1 m

                - Femelle : 80 cm à 1,10 m

    Origine : Amérique du Nord (de l'Ontario au Canada jusqu'au Golfe du Mexique ; Fleuve du Mississippi y compris l'État du Texas et de la Floride).

    Comportement : De nature solitaire, l'espèce habite les rivières d'eaux claires, à courant lent et à profondeur basse. Du fait de la pauvreté de l'oxygène de ses rivières d'origine, il est capable d'avaler de l'air à la surface grâce à un poumon primitif nommée << Vessie à gaz >>. Son corps est recouvert d'écailles composées d'un émail extrêmement résistant nommée << ganoïdes >>. Ses écailles lui offrent une excellente protection à de nombreux prédateurs à l'état juvénile et peuvent s'avérer être tranchante.

    C'est un poisson nageant essentiellement à la surface de l'eau, pour également respirer. Sa bouche en forme de bec acérée de petites dents pointues est idéal pour attraper des proies rapides en mouvements.

    L'aquarium idéal comportera un bassin immense (2.000 l d'eau pour un seul individu), une végétation maigre voire inexistante ainsi que des branchages et des racines d'arbres submergées où il aime s'y réfugier pour se reposer la journée. L'espèce chasse essentiellement pendant la nuit mais aussi à l'aube et au crépuscule ; le reste de la journée se concentre sur le repos et à la protection du territoire.

    Alimentation : Carnivore, essentiellement ichtyophage. L'espèce chasse de nombreuses espèces de poissons. Des insectes, des crevettes, des petits rongeurs et des grenouilles peuvent occasionnellement être capturés et consommés.

    En captivité, une nourriture vivante est indispensable ; la nourriture congelée et morte ne l’intéresse souvent guère et est laissée de côté. Des poissons rouges vivants sont toujours la meilleure option pour le nourrir ; cela stimule d'ailleurs son comportement naturel.

    Zone de vie : Surface de l'eau

    Reproduction : L'espèce fraie pendant le printemps entre avril et début juin lorsque la température de l'eau est naturellement plus réchauffée (environ 22°C - 26°C).

    Le bassin de reproduction comportera un niveau d'eau peu profond, une végétation abondante et dense et une lumière légèrement tamisée mais sans excès. Une femelle peut avoir plusieurs partenaires mâles pendant la reproduction.

    La femelle peut pondre jusqu'à 20.000 œufs ; mais ce nombre est rarement observé et n'atteint souvent que 12.000 œufs. Les œufs sont d'une couleur vert, ont un revêtement adhésif pour se maintenir sur la végétation et contiennent des toxines mortels pour empêcher de potentiels prédateurs de les dévorer.

    L'incubation dure, en moyenne, 2 semaines. Au stade juvénile, les alevins sont très vulnérables à la prédation.

    La maturité sexuelle arrive vers 2 ou 3 ans pour le mâle, contre 4 ans pour la femelle.

    Température de l'eau : 23°C à 28°C

    Dureté : 10 °d GH à 20 °d GH

    pH : 7 - 8,5

     

    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :