• Gourami miel

    Gourami miel

    Nom scientifique : Trichogaster chuna

    Nom vernaculaire : Gourami miel (ou surnommé Gourami rouge-gorge).

    Famille : Osphronemidés

    Longévité : 2 à 4 ans

    Taille : - Mâle : 4 cm

                - Femelle : 5 cm

    Origine : Vallée de l'Assam (Nord de l'Inde et Bangladesh)

    Comportement : C'est une espèce calme mais se montrant souvent timide. Il est rarement agressif sauf dans de mauvaises conditions de maintenance. Les individus sont territoriaux envers les membres de leur propre espèce et de leur genre (Trichogaster) ; toutefois, ce comportement peut être réduite par des espaces suffisamment grands et une végétation luxuriante, ce qui augmente les cachettes et diminue les contacts entre individus.

    L'espèce ne tolère que d'autres espèces calmes et paisibles ; les poissons hyperactifs ou nageant beaucoup sont des sources de stress et de fatigue. Un stress régulier inhibe les mœurs naturelles du poisson.

    Pour une bonne sécurité du poisson pendant son inactivité et son sommeil, une végétation flottante à racines touffues est requis sur la moitié de la surface de l'eau. Des végétaux à longues tiges peut aussi remplir ce rôle et accompagner la végétation flottante ; les deux critères remplissent un excellent rôle de refuge et de lieu de tranquillité. Les individus soumis peuvent mieux se cacher et se mettre à l'abri des individus dominants.

    La profondeur de l'eau ne doit guère dépasser 1 mètre, voire 60 centimètres ; l'espèce vivant dans les marais, ruisseaux et petites rivières à eaux calmes à l'état sauvage.

    C'est un poisson vivant en couple d'instinct ; un volume beaucoup plus important permet l'introduction d'une femelle supplémentaire voire d'un autre couple si le bassin le permet. On prendra en compte entre 40 et 50 litres pour chaque individu. L'espèce vivant à la surface de l'eau, aucune autre espèce de poisson ne doit venir déranger cette zone de vie. Une cohabitation avec des espèces calmes ne pose aucun soucis.

    Remarque : Lors de l'achat, les spécimens sont, très souvent, dépourvus de couleurs ; cela est dû au stress généré durant le transport ou tout simplement que les individus sont encore trop jeunes. Les mâles prennent une robe d'une couleur noir-orangé une fois acclimatés.

    Attention : La cohabitation avec des crevettes d'ornement peuvent éventuellement poser des problèmes ; si les adultes sont suffisamment grands pour échapper aux poissons, les juvéniles et les larves seront immédiatement pourchassés et dévorés.

    Alimentation : Omnivore, souvent avec une tendance insectivore. L'espèce chasse des invertébrés aquatiques, des insectes et divers crustacés et larves nageant en pleine eau.

    Bien que la nourriture en paillettes et la nourriture congelée soit acceptée, la nourriture vivante reste une prédilection pour cette espèce. Les vers blancs, les daphnies et les artémias sont appréciés des juvéniles.

    Les spécimens adultes sont tolérants et peuvent être nourris avec des insectes ; jeunes grillons, drosophiles, mouches, ... Un complément à base de spiruline doit être distribué chaque semaine

    Reproduction : Les couples ne se forment que temporairement et sont éphémères. Certains isolent les couples dans des bassins de reproductions tandis que d'autres les laissent se reproduire en groupes.

    Le dimorphisme sexuel se caractérise par une bande noire sombre (parfois invisible chez de nombreux spécimens) allant de l’œil jusqu'au pédoncule caudal chez la femelle alors que celle du mâle est brunâtre. Le mâle possède une gorge grisâtre tandis que celle de la femelle est brune.

    La réussite d'une reproduction réside dans le niveau de l'eau. La profondeur de l'eau à un énorme coût pour l'espèce, pouvant être aussi bien musculaire que énergétique. L'espèce dépense beaucoup d'énergie pour se reproduire, ce qui amène à la fatigue et la faim. On estime qu'à une profondeur de 50 centimètres, ce sont les meilleurs conditions pour la reproduction de l'espèce tandis que le taux de réussite / ponte diminue progressivement lorsque le niveau de l'eau monte ; à partir d'une profondeur d'eau dépassant 1 mètre, l'espèce ne se reproduit quasiment plus à cause des dépenses énergétiques.

    Zone de vie : Surface de l'eau

    Température de l'eau : 25°C à 28°C

    Dureté de l'eau : 5 °d GH à 15 °d GH

    pH : 6 - 7,5

     

    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :