• Comment euthanasier un poisson ?

    L'euthanasie d'un poisson maintenu dans un aquarium peut devenir un acte utile afin d'éviter les nombreuses souffrances de l'animal. Même si cela ne se montre pas fréquent, l'euthanasie découle dans un bon sens lorsqu'un poisson tombe gravement malade, présente une infection contagieuse, souffre de blessures irréprochables ou d'autres soucis pouvant mettre la population de l'aquarium en danger. Sacrifier l'animal peut être bouleversant pour de nombreuses personnes mais se montre parfois obligatoire afin d'éviter plus de problèmes.

    De nombreuses techniques d'euthanasie existent pour les poissons d'aquariums ; certaines sont douces et respectent les valeurs et le bien-être de l'animal tandis que d'autres sont brutales et cruelles. Souvent, le but étant d'éviter au maximum les souffrances de l'animal durant son euthanasie.

     

    Euthanasie à l'huile essentielle de clou de girofle

    Comment euthanasier un poisson ?

    Cette méthode est la mieux recommandée par les vétérinaires et de nombreux aquariophiles professionnels. En plus d'être simple à pratiquer, elle ne provoque guère de souffrance au poisson ; l'huile essentielle, à faible dose, agit comme un anesthésiant et provoque un état de sommeil artificiel au poisson. L'huile essentielle ne provoque la mort qu'à forte dose. Le poisson meurt d'une overdose d'eugénol, un composé aromatique présent dans les clous de girofle.

    Un autre technique consiste à endormir le poisson avec l'huile essentielle de clou de girofle, puis de le plongez délicatement dans un bassin d'eau avec une proportion de 20% d'alcool (souvent, la vodka est utilisée pour cette anesthésie).

     

    Congélation

    Comment euthanasier un poisson ?

    Cette technique, moins employée, consiste à faire mourir le poisson grâce à une congélation lente, par le froid. En se basant sur leur physiologie, le poisson étant un animal à sang froid, les poissons ainsi que les mollusques et les crustacés ne disposent pas de capteurs de température pour détecter et sentir les différences de températures dans leur environnement.

    Cette forme d'euthanasie consiste à placer le poisson dans un récipient (bouteille en plastique, ...) contenant de l'eau provenant du bassin et de le placez dans la zone congélation du réfrigérateur ou dans le congélateur même. Au fur et à mesure que l'eau va se refroidir, le poisson va être anesthésié par le froid puis son organisme va commencer à stopper ses fonctions vitales dont la respiration.

    Cette méthode d'euthanasie n'est pas acceptée pour beaucoup de personnes et certaines la jugent même cruelle. Une autre option consiste d'abord à faire endormir le poisson avec de l'huile essentielle de clou de girofle puis de le placez dans le froid une fois que l'animal est plongé dans un sommeil profond.

     

    Benzocaïne

    Comment euthanasier un poisson ?

    Cette méthode consiste à plonger délicatement le poisson dans un récipient contenant une solution d'eau ayant une concentration importante de benzocaïne. Cette substance agit comme un puissant anesthésiant ; le poisson est doucement plongé dans un sommeil artificiel jusqu'à ce que le cœur du poisson cesse de battre. Cette opération prend en générale entre 5 et 10 minutes, suivant le poisson et la dose de benzocaïne.

     

    Action physique / Coup à la tête / Décapitation

    Comment euthanasier un poisson ?

    Ces méthodes sont rarissimes, d'un point de vue chez les poissons maintenus en aquarium. Elle est surtout employée chez les pêcheurs à la ligne. La décapitation et le coup sur la tête sont souvent jugées brutales ; elles consistent soient à trancher la tête du poisson avec un couteau aiguisé et bien tranchant ou à l'assommer d'un coup brutal sur une surface solide comme une pierre. 

    L'euthanasie d'un poisson par l'action physique demande de l'expérience et des connaissances sur l'anatomie des poissons. Si la vue du sang (hématophobie) ou le fait de devoir achever un poisson de vos propres mains peut vous affecter, choisissez une autre méthode plus douce.

    Ces techniques ne doivent être utilisées qu'en cas de dernier recours. Souvent, elles sont employées pour les animaux destinés à servir de nourriture.

    Attention : Pour beaucoup d'espèces, les poissons peuvent toujours rester conscients, même après avoir été assommés ou que leur tête ait été séparés de leur corps, ce qui peut provoquer davantage de souffrances inutiles.

     

    Jeter le poisson dans la toilette (WC)

    Cette méthode à longtemps été utilisée par les débutants et les amateurs, et malgré le fait qu'elle soit strictement interdit (même illégalement), elle est toujours employée.

    Le principe étant de jeter le poisson dans la toilette mais cette méthode est l'une des plus cruelles ; le poisson étant toujours vivant, il souffrira énormément à cause des remous et des vibrations importantes lorsqu'il voyagera dans les canalisations, encore vivant. Les multiples chocs finiront par l'achever.

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique