• Combattant du Siam

    Free Fish Cursors at www.totallyfreecursors.com 
     

    Nom latin : Betta splendens

    Nom vernaculaire : Combattant du Siam (plus rarement appelé Chevalier du Siam)

    Famille : Osphronemidés

    Longévité : 2 à 4 ans

    Taille : - Mâle : 7 cm

                - Femelle : 6 cm

    Origine : Asie du sud-est (Inde, Thaïlande, Cambodge, Malaisie)

    Comportement : C'est un poisson réputé pour son extrême agressivité, en particulier chez les mâles, ce qui a valu son nom à l'espèce. Si deux mâles sont présents dans le même territoire ou aquarium, ils se battent jusqu'à la mort du plus faible. Cette agressivité n'est pas d'origine naturelle. Elle est le fruit d'une longue sélection par l'homme (avant d'être élevé comme poisson d'ornement, il a été élevé dans le but de faire des paris pendant des combats entre mâles).

    De nos jours, cette agressivité demeure uniquement chez les formes ornementales, ce qui rend le combattant inapte à la vie en aquarium communautaire. En effet, les bettas ne supportent pas leurs congénères ni les autres poissons de pleine eau. C'est un poisson très territorial, qui attaque d'instinct les autres poissons de l'aquarium ou sont stressés (poisson vif et très actif) ou agressés par eux (poisson dominant le betta).

    Le poisson est doté de trop longues voiles d'origine non naturelle, ce qui rend les mâles handicapés dans leurs mouvements et s'épuisent assez rapidement en voulant défendre leur territoire face aux autres occupants de l'aquarium.

    Les femelles sont également agressives. Il est possible de maintenir plusieurs femelles dans le même aquarium. Elles ne s’entre tueront pas comme le feraient les mâles mais les plus fortes domineraient, harcèleraient et traqueraient les plus faibles souvent en leur infligent de multiples blessures superficielles. Souvent, les plus faibles finiront par être à bout au-delà de quelques semaines ou mois de souffrance et succomber au stress infligé ou aux infections des plaies répétées.

    La cohabitation entre mâle et femelle est également à éviter à tout prix, sauf à la période précise de la reproduction. En dehors de cette période, le mâle considéra souvent la femelle comme un intrus sur son territoire et la pourchassera sans relâche, parfois jusqu'à la tuer ! En revanche, un mâle affaibli ou blessé sera vite réduis en miettes par les femelles.

    Pour sa maintenance, il faut conserver un seul spécimen dans chaque aquarium. La cohabitation avec des crevettes de taille moyenne (minimum 4 cm) et des poissons de fond paisible et calme comme les corydoras reste possible à condition que le sol présente un grand nombre de cachettes. L'aquarium devra présenter un faible profondeur (30 cm est le maximum) car c'est un poisson qui nage très mal et qui doit régulièrement remonter en surface pour respirer, sans qu'il ne s'épuise. Le filtre devra pas générer trop de courant dans l'eau. Il est conseillé de diriger le rejet d'eau vers la vitre ou contre un décor pour briser le courant.

    Pour se sentir en sécurité pendant son inactivité, ce poisson demandera un couvert végétal abondant en surface (Pistia, riccia, myriophyllum, ...).

    C'est un poisson qui peut se satisfaire de petits litrages. Les spécimens à longues nageoires s'adapteront parfaitement dans de bonnes conditions au-delà d'une vingtaine de litres. En revanche, les spécimens à nageoires courtes sont meilleurs à la nage et demanderont donc plus d'espace pour nager.

    Remarque : Dans le commerce, on trouve souvent des gentils bettas qui n'attaquent pas les autres poissons de l'aquarium. Il faut s'en méfier à tout prix. Il s'agit en réalité de poissons mal élevés, trop stressés ou affaiblis et expriment donc un comportement instinctif normal !

    Alimentation : Carnivore. C'est un prédateur qui se montre très vorace.

    Il se nourrit en grande partie de larves aquatiques et de petites proies nageant en pleine eau. En captivité, il accepte sans problème les vers de vases rouges, les artémias, les larves de moustiques, et de chironomes, les insectes et le zooplancton.

    Quand l'occasion se présente, il peut chasser des crevettes de taille petite, des alevins et des petits poissons.

    Attention : Les éleveurs donnent souvent de la viande rouge pour sa croissance, cela augmente la croissance du poisson mais perturbe fortement la digestion et favorise la croissance d'agents pathogènes dans ses intestins. Il est donc déconseillé de donner toutes sortes de viande animale.

    Remarque : Certains aquariophiles introduisent souvent dans leurs aquariums des guppys avec un betta, cela peut s'avérer utile pour l'aquarium, car le combattant régulera les populations de guppys en dévorant les alevins (nourriture vivante).

    Reproduction : 

    Zone de vie : Surface - Milieu

    Température de l'eau : 24°C à 30°C

    Dureté de l'eau : 6 °d GH à 15 °d GH

    pH : 5,5 - 7

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Jeudi 19 Septembre 2013 à 13:57

    Bonjour Monsieur aqua,

    Je trouve le Combattant du Siam particulièrement beau avec ses voiles.

    J'ai pris plaisir à nager et me faufiler dans ton blog. Très agréable !

    Bel après-midi.

    2
    Cheyenneloup
    Dimanche 20 Avril 2014 à 21:29

    Bonjour  Mr Aqua  je suis tomber  au hasard sur votre cite qui est un régal j'ai un  combattant et j'aimerais savoir si je peut le mètre avec mes discus et scalaire pour l'in temps il es seul

    bonne soirée ety merci de nous faire partager votre passion

    3
    Lundi 21 Avril 2014 à 10:21

    Je ne pense pas que le cohabiter avec des scalaires et des discus soit une bonne idée car j'ai déjà testé et le combattant est décédée quelques jours après.

    Le mieux, pour lui, si il veut être avec de la compagnie, ce serait de le cohabiter avec d'autres poissons de son origine (Asie du sud-est), comme des Mangeurs d'algues siamois, des poisson arc-en-ciel diamant, des kuhlis ou d'autres poissons de fonds.

    Ils peuvent également cohabiter avec des guppys ou des platys.

    4
    Dimanche 17 Août 2014 à 18:38

    J'ai moi mêmes des scalaires et un combattant avec mais cela fait 3 mois qu'il est avec et il n'est toujours pas décédé, je pense qu'il était malade (le vôtre) car les discus sont très pacifiques envers n'importe quels poissons... Même en période de frai!yes

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :