• Combattant du Siam

    Combattant du Siam

    Nom scientifique : Betta splendens

    Nom vernaculaire : Combattant du Siam (plus rarement appelé Chevalier du Siam)

    Famille : Osphronemidés

    Longévité : 2 à 4 ans

    Taille : - Mâle : 7 cm

                - Femelle : 6 cm

    Origine : Asie du sud-est (Inde, Thaïlande, Cambodge, Malaisie)

    Comportement : C'est une espèce réputée pour son agressivité, en particulier chez les spécimens mâles (ce qui a valu son nom à l'espèce). Lorsque deux mâles se croisent sur le même territoire, ils se battent sans relâche jusqu'à la mort d'un des deux poissons. À savoir que cette agressivité n'est pas d'origine naturelle ; elle est le résultat d'une longue sélection par l'homme (à l'origine, ce poisson était élevée pour faire des combats en fessant des paris d'argents, avant qu'il ne devienne un poisson d'ornement). Cette agressivité ne demeure que chez les formes ornementales, rendant l'espèce inapte à la vie en aquarium communautaire. L'espèce ne supporte pas ses propres congénères ni les autres espèces de poissons. Ils s'attaquent d'instinct aux autres poissons, ou peuvent être stressés par des poissons hyperactifs ou intimidés par des espèces de grande taille ou ayant une dominance plus forte.

    Les femelles présentent aussi une grande agressivité, bien qu'il soit possible de maintenir plusieurs femelles dans le même bassin, à condition qu'un nombre de cachettes important soit indispensable ainsi qu'une végétation luxuriante ; faute de quoi, les femelles plus robustes domineraient, harcèleraient et traqueraient les femelles plus faibles en leur infligeant de multiples blessures superficielles. Les femelles soumises finiraient par être à bout après quelques semaines voire quelques mois de souffrance et à succomber au stress ou aux infections des plaies répétées.

    La cohabitation mâle / femelle est à éviter, sauf en période précise de reproduction. En dehors du frai, le mâle considère la femelle comme un intrus à éliminer. Les mâles ayant été blessés ou affaiblis peuvent facilement être tués par des femelles robustes.

    Une cohabitation avec des espèces paisibles vivant au fond du bassin comme Corydoras est possible, si la végétation est dense ainsi que des cachettes en grand nombre. Le bassin doit présenter une faible profondeur (25 centimètres est le maximum) étant donné qu'il nage très mal et doit donc remonter régulièrement à la surface pour respirer, sans qu'il ne s'épuise. L'eau ne doit présenter aucun courant ; le rejet d'eau du filtre doit donc être dirigée vers une vitre de l'aquarium ou un élément du décor pour briser le courant. Un végétation flottante est requis (PistiaMyriophyllum, ...)

    Remarque : L'espèce peut se satisfaire de faibles quantités d'eau. Les spécimens à longues nageoires s'adaptent parfaitement au-delà d'une vingtaine de litres tandis que ceux à courtes nageoires nagent nettement mieux et demandent plus d'espace.

    Ceux à longues nageoires sont dotés de voiles d'origine non naturelle, les rendant handicapés dans leurs mouvements.

    Combattant du SiamCombattant du Siam

            Betta splendens à longues nageoires                     Betta splendens à nageoires courtes           

    Remarque : Dans le commerce, des << gentils combattants >> sont régulièrement vus. Ces derniers n'attaquent jamais les autres poissons. En réalité, il faut s'en méfier à tout prix ; il s'agit de poissons maintenus dans de mauvaises conditions, subissant trop de stress, affaiblis, malades ou maltraités lorsqu'ils sont en vente.

    Alimentation : Carnivore. C'est un excellent chasseur qui se nourrit d'invertébrés aquatiques, d'insectes et de zooplancton. Les alevins d'autres poissons, crevettes et parfois petits poissons ne sont pas épargnés.

    En captivité, l'espèce doit être nourri avec des proies vivantes ; vers de vase rouges, larves de moustiques, gammares, daphnies, ...

    Attention : La viande rouge, souvent distribuée à ces poissons pour augmenter leur croissance, est déconseillée. Cela peut entraîner des perturbations digestifs et intestinaux, favorisant ainsi le développement de bactéries et d'agents pathogènes dans les intestins du poisson, pouvant mener à des infections voire la mort.

    Zone de vie : Surface de l'eau

    Température de l'eau : 24°C à 30°C

    Dureté de l'eau : 6 °d GH à 15 °d GH

    pH : 5,5 - 7

     

    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :