• Nourriture congelée

    La nourriture congelée est une excellente alternative à la nourriture vivante ou lyophilisée (déshydratée à basse température) que l'on peut retrouver dans le commerce aquariophile. Elle combine de nombreux avantages de la nourriture vivante et fraîche, d'un point de vue nutritionnel sans avoir d'inconvénients possibles.

    Cette nourriture est distribuée et vendue dans le commerce aquariophile et animalier sous forme de << blister >> (= terme anglais signifiant emballage-coque) ou dans des grandes plaquettes emballées sous vide. Ces deux formes d'emballages sont à la fois pratique et hygiénique.

    Souvent, les consommateurs reprochent à ce genre de conditionnement une teneur en eau beaucoup trop importante par rapport à la quantité de nourriture vendue (qui n'est pas toujours exact). La qualité des aliments doit être surveillé à l’œil et donc également dans le choix des marques de production. Certaines entreprises considérés comme << bon marché >> proposent des aliments contenant une quantité d'eau trop importante par rapport à celle de l'aliment, et sont donc peu appétissants et nutritives pour les poissons (certaines sociétés se sont d'ailleurs spécialisées dans la production de ce type d'aliment, proposant une excellente qualité du produit, et de l'offrir au consommateur en échange d'un petit sacrifice au sujet du prix).

    Une grande variété d'aliment sous forme congelée est disponible dans le commerce : des blocs de larves congelés en passant par les mixtures d'insectes et les pâtées à base d'algues jusqu'aux morceaux de cœur de bœuf et poissons pour les grands cichlidés.

    La variation de la nourriture est primordiale, peu importe la forme de l'aliment. Un nourrissage varié permet de garder des poissons sains et en bonne santé (exemple : nourrissage bihebdomadaire ; un jour, des vers de vases rouges et un jour, des crustacés). En règle générale, le mieux est de distribuer une nourriture congelée deux fois par semaine afin d'éviter un excès alimentaire (cette forme de nourriture peut parfois s'avérer être très calorique) ; toutefois, certaines espèces refusent tous aliments en flocons / pastilles et devront être nourris correctement chaque jour avec de la nourriture congelée / vivante.

    Dans la règle générale, une mixture ou une pâtée est composée d'un mélange de morceaux de poissons, de moules, de crevettes et d'insectes. On doit les distribuer en portions plus importantes que pour la nourriture lyophilisée ou en flocons, dans la mesure où le taux d'humidité d'une pâtée peut atteindre 80%, contre 5% à 10% pour une nourriture lyophilisée.

     

    Attention : Soyez vigilent à la quantité de nourriture ainsi qu'à sa qualité ; dans le cas d'un excès de nourriture, cela peut mener à l'obésité donc à des problèmes de santé. Dans le cas d'une nourriture de mauvaise qualité, cela peut mener à une adipose du foie, pouvant être fatal au poisson.

    Nourriture congeléeNourriture congelée

              Poisson rouge souffrant d'obésité                         Adipose du foie chez un cichlidé dû

            suite à une suralimentation répétée                     à une alimentation de mauvaise qualité

    Attention : Il est préférable d'acheter des mixtures / pâtées dans le commerce sous forme congelée plutôt que d'en faire soi-même si on ne sait pas en préparer ; une mauvaise préparation peut être fatale pour les poissons, autant du point de vue nutritionnel que digestif. Il ne faut pas mettre tout et n'importe quoi, chaque poisson ayant ses préférences et son alimentation propre à son espèce. Une préparation mal dosée ou inadaptée au type de poisson aura des conséquences catastrophiques, autant pour les poissons que l'équilibre de l'aquarium.

    Attention : Ne pas surdoser les préparations de mixtures ou pâtées avec des vitamines sous forme de médicaments ; un surdosage en vitamines peut être aussi fatal qu'une carence.

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Légumes & Fruits

    La variation et la diversité de l'alimentation étant primordiale dans l'alimentation des poissons et tous autres animaux maintenus en aquarium ou en bassin.

    Varier l'alimentation est non seulement nourri correctement les poissons, respecter le type de nourriture mais également leur donner des compléments alimentaires ; comme des fruits et des légumes, notamment aux poissons phytophages, dont la recommandation est conseillée pour garder ces poissons en bonne santé.

    Les fruits et légumes constituent d'excellents compléments alimentaires et / ou repas pour de nombreux poissons phytophages. D'ailleurs, certaines espèces de poissons n'accepteront jamais la nourriture du commerce en flocons / paillettes / pastilles. Il est donc indispensable de les nourrir avec de la matière végétale ; légumes et fruits crues ; algues vertes ; spiruline fraîche ou séchée.

    L'alimentation avec des fruits / légumes présente l'avantage au fait que les poissons risqueront beaucoup moins de s'attaquer à la végétation de l'aquarium ; une cause majoritairement provoquée par une absence d'alimentation avec de la matière végétale, et que les poissons compensent en se nourrissant des végétaux de l'aquarium. Pour beaucoup d'espèces de poissons, une nourriture sans matière végétale provoquera des carences nutritionnelles et de la malnutrition affectant la santé.

    À retenir que n'importe quel poisson ne consommera pas n'importe quel fruit ou légume. Testez de nombreux fruits et légumes, et observez le comportement des poissons.

     

    Il sera également important à retenir ;

     

    - Bien nettoyer les fruits et légumes à l'eau propre, pour en éliminer divers saletés potentiels.

    - Si les fruits / légumes ont été achetés dans le commerce de grande surface, épluchez soigneusement car très souvent, la peau contient des traces de pesticides et de produits chimiques (pouvant être nocifs pour les poissons). Si ils sont issus de l'agriculture biologique, la peau pourra être laissée ; c'est sous la peau des fruits et légumes que se trouve souvent la majorité des vitamines et antioxydants.

    - Certains légumes et fruits sont mieux consommés cuits par les poissons ; il faudra simplement penser à les laisser refroidir avant distribution.

    - Beaucoup de fruits (surtout la tomate, la courgette, le concombre, la banane et la pomme) sont très appréciées des poissons de fond ; on pourra donc distribuer des portions une à trois fois par semaine selon les espèces.

     

    La nutrition traditionnelle doit rester primordiale dans l'alimentation des poissons. Pour beaucoup d'espèces, les fruits et légumes ne constituent qu'un complément alimentaire. Équilibrez les dosages par 50% fruits et légumes, et 50% nourriture classique du commerce et / ou nourriture animale.

     

    Remarque : Comme pour toute nouvelle nourriture distribuée directement aux poissons, il faudra patienter une semaine voire plus le temps que les poissons se familiarisent avec. Et surtout pour comprendre que cette nouvelle nourriture est comestible et sans danger, il est donc tout à fait normal, qu'au début, les poissons boudent et ignorent les fruits et légumes distribués.

    Remarque : L'apport de fruits et légumes peut favoriser et déclencher la reproduction chez de nombreuses espèces de poissons de fond et de pleine eau.

    Remarque : Très souvent, les fruits et légumes flottent à la surface de l'eau. Pour les poissons de fond, piquez la nourriture avec une tige en métal.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Spiruline

    Nom scientifique : Arthrospira platensis

    Nom vernaculaire : Spiruline

    Taille : 0,1 à 0,3 mm

    Couleur : Bleu-vert

    Origine : Eaux chaudes et saumâtres de la zone intertropicale (son origine viendrait des eaux chaudes du Mexique et du Tchad).

    Remarque : Bien que le nom de Spiruline soit attribué à cette espèce, il ne s'agit pas de la vraie spiruline. Le genre Spirulina n'est pas destiné à l'alimentation.

                                                                                                              

    Culture

     Se procurer une souche de spiruline dans le commerce. La souche sera placer dans un bac de culture avec un litrage assez important si l'on veut une production importante. La spiruline est exigeante en lumière donc un éclairage intense favorisera la production. Des minéraux et des nutriments (sous forme d'engrais liquide) seront apportés lors de l'introduction de la souche de spiruline ainsi que pendant la culture, en moyenne toutes les semaines selon l'état de la population.

    Le bac de culture ne devra en aucun cas contenir de substrat terreux pour éviter une pollution de l'eau et éviter de récolter des impuretés lors des récoltes.

    Un simple filet de pêche pour aquarium assez fin peut suffire pour les récoltes. La spiruline récoltée peut être directement donner fraîche aux poissons ou être séchée pour une plus longue conservation.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Larve de moustique

    Nom scientifique : Cule pipiens

    Nom vernaculaire : Moustique commun

    Taille : 0,5 cm à 1,2 cm

    Couleur : Grisâtre, parfois légèrement noir

    Origine : Cosmopolite 

    Alimentation : Détritivore et filtreur. Les larves se nourrissent en filtrant l'eau grâce à leur appareil buccal afin de capturer des bactéries, des micro-organismes, des protozoaires et des algues microscopiques ainsi que de la matière organique en décomposition.

                                                                                                              

    Élevage

    L'élevage des larves de moustiques est simpliste ; remplir un seau ou tout autre récipient à moitié d'eau et le placer dans une zone semi-ombragée. Pendant la nuit, de nombreux moustiques femelles viendront pondre leurs œufs à la surface de l'eau. Cette opération peut demander de la patience, en fonction des conditions climatiques et du lieu.

    Des larves minuscules, ne dépassant que quelques millimètres apparaîtront dans l'eau. Les larves pourront se développer jusqu'à ce qu'ils atteignent une taille suffisante pour être distribués aux poissons ; en fonction de l'espèce que l'on désire nourrir.

    Attention : Veuillez à ce que les larves ne deviennent pas des individus adultes (stade sous forme d'insecte ailé) si l'on désire conserver suffisamment de nourriture vivante aux poissons.

    Lorsque les larves atteignent le troisième stade de développement (représenté à droite sur la photo), récupérez-les et distribuer-les aux poissons afin d'éviter qu'ils ne se métamorphosent en insectes.

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique